Le Géant de la grande forêt

France Quatromme –  Auriane Kida

L’auteure France Quatromme 
Bordelaise d’origine, elle est passionnée par le conte depuis son plus jeune âge. Son métier d’éducatrice lui a permis de côtoyer de près les enfants. Elle arpente aujourd’hui les chemins pour raconter des histoires dans les crèches, les bibliothèques et les écoles. Auteure de La Poulette et le chat et Le Poussin gourmand et le chat, elle vit aujourd’hui à Colombes en Ile-de-France.
Son blog : http://lestricoteuses.over-blog.com/

L’illustratrice Auriane Kida 
Née un 19 décembre, dans une petite ville de Moselle, elle s’est passionnée très tôt pour le dessin avant d’étudier à l’école supérieure d’Art de Metz. Diplômée du DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique), graphiste, illustratrice et dessinatrice, elle exerce depuis quelques années à Nantes.
Son blog : http://kida.over-blog.com/5-index.html 
Son site internet : http://www.aurianekida.com/

L’AVIS DE RICOCHET

« Les gardiens de la grande forêt ont toujours rêvé de devenir parents. Ce couple, désormais âgé, voit un beau jour son voue le plus cher exaucé. Un enfant surgit miraculeusement dans leur vie : emmitouflé dans le grand pull rouge que la femme tricote pour tromper son chagrin, elle découvre un minuscule bébé ! Et pour les deux vieux, cela ne fait aucun doute : il est le fils de la grande forêt. L’enfant, qu’ils prénomment Sylvain, grandit à toute allure, si bien qu’à l’âge de huit ans, il a la taille d’un jeune homme, tout en gardant son âme d’enfant. Ses parents lui transmettent toutes leurs connaissances à propos des arbres et des animaux, ainsi que la vie au rythme de la nature.Hélas, à l’école sa différence provoque les moqueries des autres enfants, ce qui finit par le mettre en colère. Rejeté et craint de tous, le voilà désormais surnommé « le monstre des bois ». Il préfère alors fuir dans la forêt. Seule Gudule, une fillette de son âge devenue son amie, s’inquiètera de son sort.

Ce grand album en format B.D. est extraordinaire. Les couleurs intenses font plonger le lecteur au cœur de cette grande forêt, au feuillage dense. Les jeux d’ombre et de lumière sont saisissants. Les dessins des personnages, très réalistes, donnent à ce conte une belle touche de modernité.
Les auteurs nous parlent avec justesse et finesse de tolérance et de respect des différences, tout en abordant des questions liées au respect de l’environnement. A lire et à faire découvrir ! »

Stéphanie Baur Kaeser, chroniqueuse chez Ricochet.

 

Publicités